6 novembre 2012
Rapport mondial sur les drogues 2012 : préconisations de l’UNODC Imprimer

Selon le Rapport mondial sur les drogues 2012 , environ 230 millions de personnes, soit une personne sur 20, ont consommé une drogue illicite au moins une fois en 2010.

En ce qui concerne l’opium, l’ONUDC indique qu’en Afghanistan, la production est revenue à des niveaux élevés car elle a augmenté de 61 %, passant de 3 600 tonnes en 2010 à 5 800 tonnes en 2011. La consommation d’opiacés en Amérique du Nord et en Europe semble demeurer stable ou diminuer. En revanche, il est possible qu’en Afrique et en Asie, qui représentent environ 70 % des usagers, cette consommation s’inscrive à la hausse sans être détectée, faute de données précises. En 2010 et 2011, la superficie de culture du pavot a bondi de 16 % en Asie du Sud. Le Myanmar s’est maintenu au rang de deuxième producteur mondial de pavot et d’opium après l’Afghanistan, avec des cultures en hausse de 14 % en 2011.

Pour la cocaïne, la prévalence mondiale de consommation se situerait entre 0,3 et 0,4 %  (soit  entre 13,3 et 19,7 millions de personnes). Les principaux marchés restent l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Australie. Aux États-Unis, la consommation de cocaïne a diminué de 2,2 % en 2010. En Europe, elle reste stable. En revanche, elle augmente en Australie et en Amérique du Sud. Elle s’étend aussi à certaines régions de l’Afrique et de l’Asie. La superficie totale des cultures a chuté de 18 % entre 2007 et 2010, notamment en raison d’une forte baisse des cultures en Colombie. Toutefois, les cultures se sont déplacées vers la Bolivie et le Pérou, ce qui a eu pour effet de réduire considérablement l’offre de cocaïne en Amérique du Nord, qui provient presque exclusivement de Colombie ; en revanche, en Europe, des quantités plus importantes de cocaïne en provenance du Pérou et de la Bolivie ont partiellement contrebalancé la baisse de l’offre venant de Colombie.

En ce qui concerne les stimulants de type amphétamine, la consommation et les saisies sont restées largement stables. Toutefois, en 2010, les saisies de méthamphétamine (45 tonnes) ont plus que doublé par rapport à 2008 (21,5 tonnes), en raison d’importantes saisies opérées en Amérique centrale et en Asie du Sud-Est. En Europe, les saisies de comprimés d’ »ecstasy » ont plus que doublé (passant de 595 kg en 2009 à 1,3 tonne en 2010), ce qui indique un marché plus important sur ce continent. L’offre et la consommation de drogues semblent en hausse aux États-Unis et en Océanie, et les saisies ont augmenté en Asie de l’Est.

Concernant le cannabis, drogue la plus consommée dans le monde (entre 119 et 224 millions de consommateurs), l’Europe est le plus grand marché de résine de cannabis (haschisch) qui provient essentiellement du Maroc. La plupart des pays de UE signalent une augmentation de la culture en intérieur d’herbe de cannabis (marijuana). En Afghanistan  la culture  du cannabis est devenue plus lucrative que celle du pavot puisqu’en 2010, le revenu d’une famille cultivant le cannabis était de 9 000 dollars contre 4 900 dollars pour une famille cultivant le pavot.

Par ailleurs, de nouvelles substances psychoactives, chimiquement conçues pour échapper aux mesures de contrôle international, sont vendues comme des « euphorisants légaux » et substituts d’autres stimulants illicites, comme la cocaïne ou l’ecstasy. Ces substances, comprennent la méphédrone ou la MDPV, souvent vendues comme « sels de bains » ou « engrais », et la pipérazine. D’autres préparations comme le « spice », reproduisent  les effets du cannabis et du salvia divinorum, plante hallucinogène.

En raison d’une pénurie d’héroïne dans certains pays, des substituts très dangereux à base de codéine semblent s’imposer : c’est le cas de la désormorphine, également appelée « krokodil », qui pose de sérieux problèmes sanitaires, même si son utilisation reste limitée.

Télécharger le rapport : http://www.unodc.org/unodc/en/data-and-analysis/WDR-2012.html

 

A propos de prev'action

Prochaines interventions

  • calendrier ajax

    « » novembre 2012
    L Ma Me J V S D
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Newsletter

    Suivez l'actualité de Prev'Action

    Devenez fan de notre page facebook

    Publicité

    http://prevaction.org/wp-content/uploads/2012/12/RES-Benevoles.pdfhttp://prevaction.org/wp-content/uploads/2012/12/RES-Formations.pdfhttp://prevaction.org/wp-content/uploads/2012/12/RES-Prevaction.pdfhttp://prevaction.org/wp-content/uploads/2012/12/RES-PointG.pdfhttp://prevaction.org/wp-content/uploads/2012/12/RES-Listen2.pdf